Installer une véranda ou une extension : quelles sont les dépenses annexes à budgéter ?

Avant l’installation d’une véranda ou d’une extension sur sa propriété, quelques travaux sont à prévoir pour profiter pleinement d’un nouvel espace de vie fonctionnel à 100 %.  Terrassement, maçonnerie, électricité ou encore plomberie… Découvrez comment bien préparer votre projet d’agrandissement et des pistes pour budgéter ces dépenses annexes.

© Crédits photos : Garnier Studios
© Crédits photos : Alexandre Lamoureux

Installer une véranda ou une extension : quels coûts supplémentaires prévoir ?

Comme pour tout projet d’envergure, le financement d’une véranda ou d’une extension nécessite un état des lieux attentif de l’existant.

Concrètement, il faudra étudier ce sur quoi va reposer et s’adosser le futur bâti :

Puis, selon le type d’aménagement choisi et ses besoins, devront être planifiés – et budgétés – des travaux supplémentaires pour :

 

Les travaux de maçonnerie

Avant l’installation d’une véranda ou d’une extension en aluminium, quelques travaux de maçonnerie sont à réaliser en amont. 

Les travaux de terrassement

Leur coût et leur durée vont dépendre des éléments suivants :

 

Une dalle adaptée

La dalle doit être adaptée au poids de la structure. Elle doit être isolée car une grande partie du froid à l’intérieur passe par le sol, qui stocke l’humidité et le froid de l’extérieur.

La préparation du sol avant terrassement requiert en effet des fondations. Pour ce faire, un artisan qualifié peut se charger de la réalisation de la dalle en béton. Son expérience lui permettra peut-être de s’appuyer sur les fondations, en fonction du type de sol de votre habitation.  

C’est également elle qui assurera la dépose d’une terrasse en bois, matériau qui ne convient pas pour la pose d’une véranda.

Un artisan qualifié peut se charger de la réalisation de la dalle en béton. Son expérience lui permettra peut-être de s’appuyer sur les fondations, en fonction du type de sol de votre habitation.  

Quant aux plus bricoleurs d’entre vous, vous devrez procéder ainsi :

  1. Creuser une fouille en tranchée de 60 cm minimum : cette profondeur permet d’atteindre la couche hors gel du sol.
  2. Poser le ferraillage des fondations 
  3. Couler le béton de fondation ; une couche de 25 cm minimum est requise.
  4. Monter une maçonnerie en aggloméré sur l’arase des fondations, jusqu’à hauteur de la dalle.
  5. Terrasser avec des cailloux drainants sur la surface de la dalle. 
  6. Poser un film polyane
  7. Installer un isolant 
  8. Poser un treillis soudé 
  9. Couler la dalle béton

Élément déterminant de la bonne installation de votre véranda ou de votre extension, la dalle doit être réalisée avec précision. En cas de non-respect du plan de maçonnerie fourni, nos métreurs peuvent émettre des réserves à la pose et la construction peut être compromise.

 

Des murets pour ma véranda ou mon extension

Une véranda ou une extension n’est pas forcément vitrée de haut en bas : la construction de murets peut se révéler très pratique pour faciliter l’aménagement de cette pièce à vivre. Gustave Rideau vous offre la possibilité d’opter entre des murets maçonnés en parpaings ou en pierre, ou des panneaux isolants de remplissage.

La construction des murets maçonnés devra être réalisée en amont du projet par un maçon. A contrario, les panneaux isolants seront eux déjà prévus dans le plan de la véranda.

Dans tous les cas, prenez le temps de bien réfléchir à leurs emplacements. Installer un radiateur ou une commode est plus aisé le long d’un muret. Il permet aussi la mise en place d’un rebord, bien pratique pour installer une plante verte.

 

Des murs pleins pour ma véranda ou mon extension

Sur une véranda ou une extension, des murs pleins ont leur intérêt… Pour faire entrer la lumière naturelle et conserver une bonne luminosité, vous pouvez envisager d’installer des fenêtres et des porte-fenêtres sur ce mur.  

À l’instar des murets, les murs maçonnés ne sont pas installés par les équipes Gustave Rideau. Ils doivent également être réalisés en amont du projet. Nos conseillers vous guideront dans le suivi de ces travaux de maçonnerie. 

Les murs extérieurs peuvent être revêtus d’enduit ou de crépi selon les exigences régionales ou les goûts des propriétaires.

 

Des finitions design et pratiques pour le sol

L’objectif est d’obtenir un rendu esthétique en cohérence avec votre future véranda ou extension. Ainsi, le sol sera habillé de carrelage, parquet ou béton ciré, en adéquation avec la maison et les besoins des habitants en termes d’entretien, de coût ou de gamme de couleurs.

Sol et murs ayant été définis, il reste à se pencher sur deux grands postes de travaux : l’eau et l’électricité. Bien anticiper les besoins permet de prévoir ou non une viabilisation.

 

Les travaux d’électricité

Posez-vous cette question avant toute chose : quel sera l’usage de votre nouvel espace de vie ? Une cuisine, un salon, une salle à manger ou une chambre ne demandent pas le même nombre de prises électriques ou de points d’éclairage. Pour vous guider, suivez la norme NFC 15-100 qui définit les emplacements et la quantité de prises électriques selon les pièces.

Un conseil : abstenez-vous de vous raccorder sur d’autres prises. Prévoyez plutôt une arrivée 220 V ainsi qu’un disjoncteur dédiés à votre future véranda ou extension.

Gagnez également en sérénité en bannissant les convecteurs et en vous tournant vers un chauffage au sol dans la véranda ou l’extension. Il sera intégré dans la structure de la dalle au moment de sa construction.

L’intervention d’un électricien qualifié s’avère souvent primordiale pour bien sécuriser une installation électrique.

 

Les travaux de plomberie

Une extension aménagée en suite parentale avec salle de bains ou une véranda avec cuisine demanderont l’ajout d’une arrivée d’eau, à prévoir en amont de votre construction de votre solution d’agrandissement.

Programmez l’intervention d’un plombier qui garantira le raccordement et l’installation de votre eau courante dans les règles.

 

À qui s’adresser et sous quel délai ?

Les amoureux du bricolage peuvent tout à fait envisager de se charger de réaliser eux-mêmes les travaux. Sachez cependant que faire appel à des professionnels qualifiés dans sa région est gage de sécurité et ouvre droit à plus de garanties. Un conseil : dressez des devis auprès de plusieurs artisans afin de comparer prix et prestations.   

Notre bureau technique fournit les plans de réservation nécessaires aux artisans. 

Côté timing, ces travaux préparatoires doivent être réalisés après avoir obtenu un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux.

 

Lorsqu’on établit un budget véranda ou extension, il est important de prendre en compte quelques dépenses annexes. Des travaux supplémentaires sont à prévoir pour assurer une installation optimale. Maçonnerie, électricité et plomberie, rien ne doit être laissé au hasard ! Pour vous accompagner tout au long de votre projet, Gustave Rideau vous conseille tout au long de votre projet.

Installer une véranda ou une extension : quels coûts supplémentaires prévoir ?