Véranda : que dit la loi Carrez ?

Solution d’agrandissement idéale, la véranda en aluminium offre une nouvelle pièce de vie dans la maison. Elle est aménageable selon vos besoins et vos envies et peut occuper la surface de votre choix. Elle valorise également votre patrimoine. Si vous souhaitez vendre votre maison avec une véranda ou acheter un bien immobilier avec une véranda déjà installée, vous vous demandez peut-être si la véranda est considérée dans la loi Carrez comme une surface supplémentaire à comptabiliser. On répond à toutes vos questions !

© Crédits photos : Alexandre Lamoureux
© Crédits photos : Alexandre Lamoureux

Qu’est-ce que la loi Carrez ?

La loi n°96-1107 du 18 décembre 1996 améliorant la protection des acquéreurs de lots de copropriété, aussi connue sous le nom de loi Carrez, impose au vendeur d’un lot de copropriété (ou d’une fraction de lot) d’en mentionner la surface privative dans tous les documents relatifs à la vente pour éviter les mauvaises surprises. La surface privative couvre par définition les planchers des locaux clos et couverts, après déduction des murs, des cloisons, des marches, etc.

La loi Carrez s’applique quel que soit le type de bien : un appartement, une maison en copropriété, un local commercial ou professionnel. Cependant, cette loi de 1996 ne s’applique pas pour l’achat d’une maison individuelle ni dans le cas d’un achat sur plan ou d’un terrain à bâtir.

 

Comment est calculée la surface privative ?

La surface privative, appelée également superficie Carrez, correspond à la superficie des locaux clos et couverts après déduction des surfaces occupées par les murs, cloisons, marches et cages d’escaliers, gaines, cave, parking, embrasures de portes et de fenêtres. Les placards encastrés dans une embrasure ainsi que les placards avec une marche ne sont pas comptabilisés dans le calcul de la surface privative. Ce calcul exclut aussi les balcons et les terrasses ouverts et ne tient pas compte des planchers des parties de locaux d’une hauteur inférieure à 1,80 m.

La surface privative couvre donc l’ensemble des surfaces construites et couvertes du logement avec une hauteur de sous plafond supérieure à 1,80 mètre. Les lots ou fractions de lots de moins de 8 m2 ne sont pas concernés sauf s’ils sont partie intégrante de l’unité d’habitation. Il faut donc intégrer à la superficie Carrez le sous-sol, le grenier, les combles (aménagés et non aménagés), les vérandas, etc. s’il y a plus d’1m80 sous plafond.

 

La véranda est-elle comptabilisée dans la surface privative ?

La véranda doit absolument être comptabilisée dans le surface privative même si elle fait moins de 8 m2 car sa hauteur sous plafond est très souvent supérieure à 1,80 mètre. En revanche, la véranda n’est pas considérée comme une surface habitable, définie par la loi Boutin, qui s’applique lors de la location d’un bien immobilier.

Envie d’agrandir votre maison ? Optez pour une solution comme une véranda en aluminium. Les petit plus de Gustave Rideau ? Nos vérandas sont fabriquées à 100% sur-mesure en France et nous assurons les démarches administratives à réaliser pour vous ! Rendez-vous dans l’Espace conseil le plus proche de votre domicile pour rencontrer l’un de nos conseillers ou sur notre site internet pour obtenir un devis.

Qu’est-ce que la loi Carrez ?

Nos articles les plus populaires

Opter pour une extension de maison plain-pied

Opter pour une extension de maison plain-pied

Vous habitez dans une maison de plain-pied et un nouveau bébé, un projet de bureau pour télétravailler ou tout simplement…

Lire l'article
Véranda : que dit la loi Carrez ?

Véranda : que dit la loi Carrez ?

Vous vous demandez peut-être si la véranda est considérée dans la loi Carrez comme une surface supplémentaire à comptabiliser. On…

Lire l'article
La hauteur idéale pour une véranda en aluminium

La hauteur idéale pour une véranda en aluminium

Idéale pour agrandir la maison sans se lancer dans de gros travaux, la véranda en aluminium saura répondre à vos…

Lire l'article
Voir le blog